Capture d’écran 2017-11-13 à 10.41.07.png

Le lumbago

Aïe, je crois que je me suis fait un lumbago !!!!

Qu’est ce qu’un lumbago ?

Anciennement appelé  « tour de reins », le lumbago n’est en fait qu’une contracture d’un des muscles de la région lombaire —> le carré des lombes.                                                                        Il existe le lumbago aigu et le lumbago chronique.

Rappels anatomiques ?

Le carré des lombes est un muscle faisant partie de la paroi postérieure de l’abdomen.                   Il est situé entre la crête iliaque en bas, la 12ème côte en haut et le rachis lombaire de L1 à L5 en interne.

Ce muscle est formé de 3 faisceaux :

  • Faisceau costo-transversaire : Il trouve son origine sur le bord inférieur de la 12ème côte et se termine sur les processus transverses de L1 à L4. C’est le faisceau le plus profond.
  • Faisceau ilio-transversaire : Il a pour origine les processus transverses de L1 à L4 et se termine sur la partie postérieure de la crête iliaque au niveau du ligament ilio-lombaire.
  • Faisceau costo-iliaque :  Il s’insère sur le bord inférieur de la 12ème côte et se termine sur la partie postérieure de la crête iliaque au même endroit que le faisceau précédent. C’est le faisceau le plus superficiel.

Ce muscle est innervé par le nerf sous-costal D12 et des rameaux branches antérieures de L1 à L3. La contraction unilatérale (un seul côté) de ce muscle permet l’inclinaison homolatéral (du même côté).  La contraction des deux muscles en même temps provoque une extension du tronc. Il fait également partie des muscles expirateurs accessoires.

 

                  Schéma du carré des lombes

               Schéma du carré des lombes

Voici les symptômes associés à une contracture du carré des lombes

Un lumbago aigu provoque une douleur vive dans la région lombaire souvent d’apparition brutale suite à un « faux mouvement ».                                                                                                           La personne se retrouve coincée dans une position induite par l’hypertonie musculaire, penchée sur le coté du muscle contracté.                                                                                                          Le changement de position est douloureux et se redresser est quasi impossible.                             On peut observer également une perte de la lordose lombaire.                                                        Ces symptômes peuvent durer en moyenne 3 à 5 jours en diminuant petit à petit d’intensité.

Le lumbago chronique est d’apparition plus lente entrainant de petites douleurs dans la région lombaire le plus souvent latéralisé d’un côté. Ces douleurs peuvent s’accentuer puis diminuer sans jamais vraiment disparaitre. C’est une douleur de fond, qui reste plus ou moins latente comparée au lumbago aigu qui provoque une douleur quasi insupportable.

Quelles sont les causes d’un lumbago ?

Le lumbago est comme nous l’avons dit précédemment une contracture du carré des lombes.     Un muscle est un ensemble de fibres innervées par un ou plusieurs nerfs. C’est le nerf qui transmet l’influx nerveux permettant au muscle de se contracter pour effectuer sa fonction.      Les nerfs émergent au niveau des trous de conjugaison situés entre 2 vertèbres.

 

 Passage du nerf dans le trou de conjugaison

Passage du nerf dans le trou de conjugaison

Si 2 vertèbres sont bloquées alors le nerf délivrera en permanence un influx nerveux au muscle entrainant sa contraction continue.                                                                                                   Dans notre cas c’est le blocage de l’articulation entre D12/L1 ou entre L1/L2 voir L2/L3 qui entrainera la surinformation du nerf à destiné du carré des lombes.

Deux possibilités :

  • Le blocage articulaire se fait de façon brutale (en se penchant, en portant un objet…) et                       entraine par enchainement de cause à effet le lumbago aigu.

 

                                                    Suite étiopathique du lumbago aigu

                                                   Suite étiopathique du lumbago aigu

  •  Le blocage se fait avec le temps (des gestes répétés quotidiennement, porter des                       charges régulièrement …) et entraine petit à petit une contracture du carré des lombes.

 

                                              Suite étiopathique du lumbago chronique

                                             Suite étiopathique du lumbago chronique

Traitement

Le seul et unique traitement permettant de soigner un lumbago aigu ou chronique est le déblocage articulaire des vertèbres D12/L1.                                                                                          Ce traitement est réalisé, entre autres, par un étiopathe, qui après avoir déverrouillé l’articulation vertébrale viendra effectuer un travail tissulaire au niveau du muscle. Le massage du muscle favorisera sa décontraction.                            

Il faut savoir que pour un lumbago aigu la douleur et la décontraction musculaire peuvent mettre plusieurs jours (jusqu’à 1 semaine) à disparaitre.                                                                                En se qui concerne le lumbago chronique il y  aura de l’amélioration plus rapidement mais la gène et la contracture du carré des lombes reviendront. C’est pour cela qu’il faudra plusieurs consultations avant d’obtenir une guérison totale.                                                                             Plus le blocage est ancien plus le traitement sera long, car les articulations habituées à être dans le mauvais axe auront tendance à reprendre cette position même après les manipulations et le déverrouillage articulaire.